Charles Aznavour chante Sa Jeunesse et Hier encore - 1968
Tun Tube

Charles Aznavour chante Sa Jeunesse et Hier encore - 1968

Featured vidéo
You need to have the Flash Player installed and a browser with JavaScript support.

Thanks! Share it with your friends!

URL

You disliked this video. Thanks for the feedback!

URL


Publié par Admin in Occidental
668 Vues

1

Description

Charles Aznavour chanteà l'Olympia 1978

Lorsque l'on tient entre ses mains, cette richesse,
Avoir vingt ans, des lendemains pleins de promesses,
Quand l'amour sur nous se penche
Pour nous offrir ses nuits blanches,
Lorsque l'on voit loin devant soi rire, la vie,
Brodée d'espoir, riche de joies et de folies,
Il faut boire jusqu'à l'ivresse
Sa jeunesse!

Car tous les instants
De nos vingt ans
Nous sont comptés
Et jamais plus
Le temps perdu
Ne nous fait face,
Il passe!

Souvent en vain on tend les mains, et l'on regrette,
Il est trop tard, sur son chemin, rien ne l'arrête!
On ne peut garder sans cesse
Sa jeunesse.

Avant que ne sourire et nous quittons l'enfance,
Avant que ne savoir la jeunesse s'en fuit.
Cela semble si court que l'on est tout surpris qu'avant que ne comprendre
On quitte l'existence.

Lorsque l'on tient entre ses mains, cette richesse,
Avoir vingt ans, des lendemains pleins de promesses,
Quand l'amour sur nous se penche
Pour nous offrir ses nuits blanches,
Lorsque l'on voit loin devant soi rire, la vie,
Brodée d'espoir, riche de joies et de folies,
Il faut boire jusqu'à l'ivresse
Sa jeunesse!

Car tous les instants
De nos vingt ans
Nous sont comptés
Et jamais plus
Le temps perdu
Nenous fait face,
Il passe!

Souvent en vain on tend les mains, et l'on regrette,
Il est trop tard, sur son chemin rien ne l'arrête.
On ne peut garder sans cesse
Sa jeunesse.

Hier encore,
J'avais vingt ans
Je caressais le temps
Et jouais de la vie
Comme on joue de l'amour
Et je vivais la nuit
Sanscompter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps
J'ai fait tant de projets qui sont restés en l'air,
J'ai fondé tant d'espoirs qui se sont envolés
Que je reste perdu ne sachant où aller
Les yeux cherchant le ciel
Mais le coeur mis en terre

Hier encore,
J'avais vingt ans
Je gaspillais le temps
En croyant l'arrêter
Et pour le retenir même le devancer
Je n'ai fait que courir et me suis essoufflé
Ignorant le passé
Conjuguant au futur
Je précédais de moi toute conversation
Et donnais mon avis que je voulais le bon
Pour critiquer le monde avec désinvolture

Hier encore,
J'avais vingt ansMais j'ai perdu mon temps
À faire des folies
Qui ne me laisse au fond rien de vraiment précis
Que quelques rides au front et la peur de l'ennui
Car mes amours sont mortes avant que d'exister
Mes amis sont partis et ne reviendront pas
Par ma faute j'ai fait le vide autour de moi
Et j'ai gâché mavie et mes jeunes années
Du meilleur et du pire
En jetant le meilleur
J'ai figé mes sourires et j'ai glacé mes pleurs
Où sont-ils à présent,
À présent,
Mes vingt ans?

Show more

Ajouter un commentaire

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette vidéo.